MALTE WOYDT

HOME:    PRIVATHOME:    LESE- UND NOTIZBUCH

ANGE
BOTE
BEL
GIEN
ÜBER
MICH
FRA
GEN
LESE
BUCH
GALE
RIE
PAM
PHLETE
SCHAER
BEEK
GENEA
LOGIE

Autonomie

“Que veut la pensée postmoderne? La même chose que les Lumières: rendre l’homme indépendant, le traiter en grande personne. … A cette nuance près que la culture n’est plus considérée comme l’instrument de l’émancipation, mais comme l’une des instances tutélaires qui lui font obstacle. …

La démocratie qui implicait l’accès de tous à la culture se définit désormais par le droit de chacun à la culture de son choix (ou à nommer culture sa pulsion du moment). ‘Laissez-moi faire de moi ce que je veux’: aucune autorité transcendante, historique ou simplement majoritaire ne peut infléchir les préférences du sujet post-moderne ou régenter ses comportements. …

Une telle réhabilitation de l’individualisme occidental méritait d’être applaudie sans réserve, si, dans sa rage antidépréciative, elle ne confondait l’égoisme … avec l’autonomie. … la disparition des contraintes sociales héritées du passé ne suffit pas à assurer la liberté de l’esprit. … Le despotisme a été vaincu, mais pas l’obscurantisme … Or, a moment même où la technique, par télévision et par ordinateurs interposés, semble pouvoir faire entrer tous les savoirs dans tous les foyers, la logique de la consommation détruit la culture … C’est désormais le principe de plaisir – forme postmoderne de l’intérêt particulier – qui régit la vie spirituelle. Il ne s’agit plus de constituer les hommes en sujets autonomes, il s’agit de satisfaire leurs envies immédiates, de les divertir au moindre coût. …

La liberté est impossible à l’ignorant. Ainsi, du moins, pensaient les philosophes des Lumières. On ne nait pas individu, disaient-ils, on le devient, en surmontant le désordre des appétits, l’étroitesse de l’intêrêt particulier, et la tyrannie des idées reçues. Dans la logique de la consommation, au contraire, la liberté et la culture se définiessent par la satisfaction des besoins.”

aus: Alain Finkielkraut: La défaite de la pensée. Paris: Folio 1991 (Orig,-Ausg. 1987), S. 156-169.

08/13

24/08/2013 (14:55) Schlagworte: FR,Lesebuch ::

Comments are closed.